VITRINE FEUTRE ART TEXTILE / FELTMAKERS' FRENCH SHOWCASE

20170513

"Voyages au bout du feutre" : Elisabeth Berthon

Retrouvez des créations d'Elisabeth Berthon pour Morse Felt Studio, dans l'exposition feutrée du musée de Chazelle sur Lyon.

Le fauteuil  eco-print en collaboration avec OSKAR Tapissier.


Le tapis série Non Tissé/Tissé en collaboration avec Marion Plaçais, tisserande.


Et d'autres pièces d'Elisabeth Berthon pour Lola Bastille


20170511

Feutrio expose Banc poème à Souvigny

Mariche Bourmaud expose une création "banc poème", carton et feutre en résonance.
Une collaboration avec Marie Thyvrier pour la partie carton et Sylvie Thivrier pour le texte résonance.
Il est visible à l'exposition BANC POEME à Souvigny dans l'allier.






Feutrio, design textile en feutre de laine
10 rue Alfred Assolant 23200 Aubusson


"Voyages au bout du feutre" : Philippe Suchet

Retrouvez les créations de Philippe Suchet dans la boutique du musée de Chazelle sur Lyon.
 


"Le respect de notre planète et de tout ce qui y vit est pour moi primordial et j’ai un besoin vital de garder le lien avec la nature.
Ce qui me guide naturellement dans mon travail et dans ma vie est une philosophie tendant à la simplicité et à l’économie des gestes et des moyens; c’est pourquoi j’utilise des matériaux naturels et bruts et pratique des techniques simples qui ont fourni aux humains, sur tous les continents, depuis des temps immémoriaux tout ce dont ils avaient besoin et qui nous permettent de garder la connexion avec nos racines terrestres et avec l’essentiel.
J’aime la laine, matériau naturel et renouvelable et utilisé par de nombreux peuples dans plusieurs domaines depuis des millénaires. J’aime la toucher. J’aime ses couleurs, son odeur chaude et animale. L’observation du processus de sa transformation, lorsque je la feutre, me fascine.
Pratiquant l’intervention minimale, j’évite autant que possible d’interférer avec les processus naturels. Quand je transforme la matière, je ne cherche qu’à prendre humblement, modestement ma place dans la Danse universelle de création en laissant une place à l’aléatoire et à l’imperfection des formes, laissant le corps et la matière interagir de manière sensible et directe.
J’ai une affinité particulière avec les matières et les couleurs brutes qui se fondent dans la nature comme par mimétisme, évoluent et se transforment au fil du temps pour retourner à la Terre et devenir d’autres formes dans le cycle de la vie.
Je ne cherche ni le spectaculaire ni aucune expression de virtuosité. Je ne cherche pas l’exubérance mais l’essentiel, le juste et l’utile.
C’est dans la matière même et dans le processus de fabrication que je voie la beauté; une beauté brute et discrète, non-jolie, profonde, essentielle et puissante qui, n’étant pas liée au goût passager du moment, ne se démode pas et ne se dévalorise pas avec le temps; une beauté qui réside dans le sens et la fonction.
Je refuse le décoratif et cherche à éliminer le superflu. Je ne garde que ce qui a une fonction ou un impact profond et sous l’aspect pauvre ou brut des objets, je vois la richesse, la diversité et l’abondance de la nature, l’espace et la liberté que l’on découvre dans la simplicité et la frugalité.
Il me semble que les objets fabriqués artisanalement, un par un, à un rythme humain, réintroduisent de la beauté et du sens dans notre environnement quotidien; sens économique, écologique et esthétique; ce qui a, selon moi, des vertus profondément thérapeutiques.
Dans un soucis de respect de la nature et de soutient aux économies locales, je ne feutre que des laines non teintées en provenance d’Europe.
J’utilise du savon naturel à l’huile d’olive.
Je feutre actuellement principalement de la laine de mouton Bergschaf, du Tyrol, car elle donne un feutre serré et résistant de belle qualité, convenant bien à la fabrication de sacs, tapis et coussins solides. J’aime aussi la belle gamme de ses couleurs naturelles mais suis toujours à la recherche de laines qui seraient produites plus près de chez moi tout en ayant les qualités qui m’intéressent."




Philippe Suchet
L'ATELIER SAUVAGE - feutre
http://lateliersauvage.com/

20170505

"Voyages au bout du feutre", au Musée du chapeau à Chazelle-sur-Lyon

Du 13 mai au 1er Octobre 2017, venez découvrir les superbes réalisations de plusieurs membres de FAT qui participent à l'exposition "Voyages au bout du feutre", au Musée du chapeau à Chazelle-sur-Lyon.




De la Mongolie à l’Europe, l’Atelier-Musée propose un grand voyage à la découverte du feutre. Débutant il y a près de 7000 ans, les techniques de feutrage ont été transmises jusqu’à nos jours et sont aujourd’hui revisitées par les designers. L’exposition présentera une centaine de créations contemporaines dans l’ancienne chaufferie ainsi que dans l’exposition permanente, mettant en lumière les artisans feutriers, stylistes et artistes qui par leur création témoignent des nombreuses possibilités qu’offre ce matériau.
Implantée dans la cour de La Chapellerie, une yourte accueille le visiteur le temps de l’exposition et rappelle que l’origine du feutre se situe en Asie centrale. Cet habitat traditionnel des nomades mongoles est recouvert de pièces de feutre plaquées contre un treillis circulaire et sur des lattes. Une bâche décorée permet de protéger l’ensemble contre les intempéries. A l’intérieur, une exposition de photographies a pris place et vous transporte au cœur des steppes où subsiste encore le mode de vie traditionnel des éleveurs de yacks, chevaux, moutons,…
De nombreuses fouilles archéologiques permettent d’affirmer que les origines remontent au néolithique avec la découverte d’une tenture murale en Anatolie datant de 6 400 ans avant J.C. Dès la préhistoire, les nomades fabriquaient leurs vêtements, accessoires (bottes et chapeaux), tapis et tentes en feutre. Malgré leur connaissance du tissage, ils préféraient le feutre, formidable isolant, protecteur du froid et de l’humidité. La technique du feutre se perd en Europe Occidentale à la suite du déclin de l’Empire Romain. Ce sont les croisés qui rapportent cette technique de Constantinople et qui a été essentiellement utilisé pour la fabrication de chapeaux comme en témoigne l’histoire de Chazelles-sur-Lyon.
Le renouveau de cette matière apparaît en Europe du Nord et Aux Etats-Unis à partir des années 1960. En France, ce n’est que dans les années 1990 que les créateurs vont s’approprier cette matière qui offre de nombreuses possibilités : constructions en volume, vêtements sans couture… Ils mènent des expériences diverses comme l’incrustation de textiles (soie, mousseline,…). Leur recherche porte également sur la structure avec le développement du feutre léger et transparent. Un travail sur la couleur permet des orientations graphiques avec des motifs réalisés de pièces pré-feutrées, découpées et incrustées-

23 feutriers ont été invités à présenter leurs créations, soit une centaine de pièces exposées : tentures, installations, objets du quotidien (abat-jours, chaises,…), animaux (poissons, chien, souris,…), vêtements (robes, cravates,…), sculptures…
Cette nouvelle exposition prend possession de l’ensemble du musée et dialogue avec les lieux, les ambiances mais aussi les machines, les objets de chapellerie…  un voyage feutré qui mènera le visiteur de surprises en découvertes !




20170503

De retour des JDF

Voici un aperçu des rencontres feutrées lors des Journées Européennes du Feutre à Felletin.
Bientôt d'autres photos et extraits du défilé plus complet!






20170420

Rendez-vous à Felletin pour les Journées Européennes du Feutre!

Du 24 au 30 avril 2017, venez admirer, rencontrer, écouter, toucher, apprendre, faire, sur tout ce que le feutre de laine peut offrir!
Tout le programme sur le site des JDF : http://journeesfeutre.wixsite.com/felletin

Venez nous rencontrer samedi et dimanche sur le stand de FAT lors du salon de créateurs.


20170328

Mes Illustrations Tactiles à Strasbourg

"Mes Illustrations Tactiles" exposent sur le salon "Talents" à Strasbourg, du 31 mars au 2 avril.
Des ateliers d'initiation au feutre de laine seront donné par la créatrice, Cindy Larrat, durant le week-end.
Rendez-vous ici pour voir le programme et les inscriptions.




20170321

Portrait de Sandrine Bihorel

"Le textile nous entraîne dans un labyrinthe où s'entremêlent petites et grandes histoires, contrées proches ou lointaines, cultures savantes et populaires, passé et présent, fable et réel. 
Je me sens pétrie de cette Histoire, sans nostalgie, plutôt dans un présent réminiscent.

Je désire que mes oeuvres textiles, seconde peau sur les murs de vos habitations soient la voix d'une complexité voilée, qu'elles disent le désir de s'insérer dans l'espace sans pour autant s'y dissoudre.
Le feutre, matière que j'élabore à partir de fibres animales dévoile une textilité originaire de toute chose.
Il fait renaître l'homme à son humanité. Je le choisis comme un élément primordial, propre à unir afin de se dégager de tous les processus identitaires de repli sur soi."

Atelier Sandrine Bihorel
La Chauftais 35560 Bazouges la Pérouse
0299974900