VITRINE FEUTRE ART TEXTILE / FELTMAKERS' FRENCH SHOWCASE

20100330

Portrait de Nathalie Banos



Nathalie Banos

Membre adhérente de l'association Feutre Art Textile






2004. Je découvre le feutre, matière textile que je façonne, modèle, sculpte et transforme en partant de simples fibres de laine, d’eau et de savon, avec pour seul outil indispensable, mes mains.



Portée par ma formation initiale de styliste et par douze années de travail sur le costume dans le spectacle vivant, c’est tout naturellement que j’ai tout d’abord décliné mes feutres en vêtements, puis en bijoux, accessoires et chapeaux, viennent à présent des tentures et de l'objet...Et ce que je pressentais alors, que la matière allait devenir mon mode d’expression, prend corps ici, dans cette technique primaire et ancestrale : le feutre.

Ce faisant, j’intègre à cette matière naissante toutes sortes d’autres matériaux tels que du coton, de la soie, du lin, du chanvre, de l’ortie…aussi bien que du lichen, ou encore des graines, des perles de verres, de la corne, du bois ou des pierres semi-précieuses…
Le végétal et le minéral sont mes principales sources d’inspiration, réservoir infini de textures, de couleurs, de formes, de sensations, de mémoires.
De même, les histoires humaines, singulières ou universelles, fantastiques ou réelles, d’ici ou d’ailleurs, que j’imagine, incessantes vibrations de vie,richesses en perpétuel mouvement, viennent nourrir ma création.

Mon feutre est organique, vivant. Toujours unique. Fragile.

Je ne cherche pas à être complètement fidèle à ce qui m’inspire mais plutôt à m’ouvrir à mon univers intérieur sans à priori, laisser venir ce qui naît, ce qui est, pour qu’enfin vive en dehors de moi ce dont j’hérite de ce passage et que d’autres se l’approprient à leur tour, dans ce dialogue subtil entre les êtres qui se passe aussi en dehors des mots, hors du contrôle que nous imposons bien trop souvent à nos échanges….


Peu à peu, le vêtement en lui-même s’efface, il devient prétexte à feutrer en quelques sortes, le corps devenant le support d’une création textile, le cadre de la toile en somme.
Ainsi, tout ce qui m'a nourri, porté et fait rêver toutes ces années se retrouve là, entremêlé dans mes bouts de laine et feutré avec, dans la solitude de mon atelier.
C'est ce qui me permet de m'inscrire ici et maintenant, dans ce temps présent auquel j'appartiens.

Nathalie Banos

53, rue de Molsheim
67280 URMATT

03 69 14 79 30
06 72 72 67 26
 



photos Olivier Hurel





Nathalie vous propose de stages en juillet et août 2011. Pour en savoir plus cliques ici: http://storage.canalblog.com/33/57/578896/65297038.htm

English:
I started working with felt in 2004. It’s a textile that I shape, model, sculpt and transform out of simple woollen fibres, water and soap. The only tools that are essential are my hands.
It’s a primal, ancient technique and I instantly knew it would become my form of expression.

As I’d originally trained as a fashion designer and worked for twelve years doing costumes in the performing arts sector, I naturally began by making clothes from felt, then jewellery, accessories and hats. Now I also do wall-hangings and works of art.
When making felt objects, I integrate all sorts of different materials, such as cotton, silk, linen, hemp, nettle and even lichen, seeds, glass pearls, horn, wood or precious stones.

Organic and mineral matter provides my source of inspiration, with its infinite source of textures, colours, forms, sensations and memories.
My creativity is also inspired by people, both individually and collectively, imaginary or real, from here or from nowhere in particular. I imagine their ever-varied, constantly-changing lives.

My felt is natural, alive, always unique and delicate.

I do not seek to be completely faithful to my sources of inspiration, but rather to open up to my inner feelings, without preconceptions. I like to let things emerge and exist outside me, so that others can do what they like with them, as part of a subtle dialogue between us, which may even be wordless, outside the constraints of formal interaction.

Little by little, the garment itself becomes less important. It becomes a sort of pretext to make something out of felt, and the body becomes a vehicle for the creation of a textile object, like the frame of a painting.
So, all that has inspired me and helped me dream all these years can be found here, mixed into my tufts of wool and felted together, in the solitude of my studio.
This enables me to be present, here and now, in the time to which I belong,
Nathalie Banos
 


Nathalie is doing workshops in  July and August 2011. More information on her blog.  http://storage.canalblog.com/33/57/578896/65297038.htm

3 commentaires:

christine Leconte a dit…

superbe !

Dominique Dorigny a dit…

Très beau.Comment l'entretenir?

Ariane Mariane - Artiste Textile a dit…

L'entretien du feutre correspond à celui de la laine tricoté ou crocheté. Soit doucement à la main dans l'air tiède avec un shampoing bébé ou en machine programme laine à froid avec un produit spécial lainage.
Coordialment, Ariane Mariane